Frusques

chorégraphie de Catherine Dreyfus

Compagnie Acte 2

octobre 2017

A propos

Quatre individus, des personnalités affirmées, se réveillent dans un monde inconnu, un no men’s land où les seuls éléments communs et connus sont des vêtements. Dans ce désert d’habits, ils sont soumis à un cycle climatique d’une grande intensité, le chaud, le froid, la pluie, le vent... Privés de mémoire, vierges comme des nouveaux-nés, ils reviennent au début de leur apprentissage, ils doivent repasser par toutes les étapes de l’acquisition de la motricité, de la construction neurologique pour évoluer, s’affirmer et aller ensuite à la rencontre de l’autre. Dans cet environnement hostile ils se construiront seuls, dans la concurrence, dans la coopération...

 

Un décors mobile, modulable,  un imaginaire du vêtement déployé en plusieurs petites bulles. Un dôme de métal, de cordages et de vêtements, une penderie extensible, une malle lumineuse, une toile de chemises comme un ciel étoilé, le jeu de la couleur, de la rayure, du pois, du bleu, du rouge... Des objets-mondes transformables, des principes très élémentaires.  La poésie de l'enfance comme moteur, les sens en éveil, comme si l'on traversait notre armoire, croulant sous le poids de nos vêtements, pour laisser place au rêve...

 

Création des décors et des costumes

Distribution

Chorégraphie Catherine Dreyfus en collaboration avec les interprètes

Scénographie  et costumes Oria Steenkiste

Lumière Laïs Foulc

Musique Stéphane Scott

Régie de tournée François Blet et Achille Dubau

Interprètes Jonathan Foussadier, Gianluca Girolami, Lauriane Kereg et Emily Mézières

 

Construction du décors Les ateliers de L’Opéra National du Rhin


photographies de Christian Sonderegger

croquis  et maquettes de recherche pour le décors ...